21 septembre 2017 , visite à Saint-Jean !

Publié :   22 septembre 2017

L’été se termine, les travaux reprennent. Petite visite d’une délégation ASVi pour prendre la température à Saint-Jean. Merci Laurent pour les photos. Pendant la pause estivale les sous-traitants ne se sont pas arrêtés et voici le résultat : des nouveaux pistons, des cylindres et des tiroirs comme neufs …

La chaudière est maintenant bien accrochée à son châssis :

Vous avez toujours rêvé de regarder dans le foyer ? Cette photo est faite pour vous :

Une partie de la grille est déjà présente et le dôme doit encore être un peu repris…

 

Colonne d’échappement réglable prête pour le remontage :

Des soupapes et un compresseur, tout est déjà fonctionnel :

Et un dôme qui ne demande qu’à venir se positionner sur la chaudière, et juste derrière une partie des pièces de suspension et bielles :

Enfin une petite vidéo pas très impressionnante (le seule mouvement visible se trouve entre les deux cylindres) mais si vous avez le son, vous entendrez que c’est le bon (son) !

Et parlant de son en voici un autre auquel il faudra s’habituer même si cela n’a pas encore l’air parfaitement au point :

Exposition sur les ateliers de Tubize

Publié :   2 août 2017

Comme prévu, les travaux sont ralentis pendant la saison touristique à Saint-Jean. Moins de nouvelles donc, mais en attendant voici une opportunité, une exposition qui se tient à Tubize sur les anciens ateliers. Le site internet mérite déjà le détour, cliquez sur l’affiche…  :

En outre sur le site nous vous recommandons les liens vers les différents documents, qui donnent une vue exceptionnelle sur ce qu’étaient les activités d’un atelier de construction. Une vue dans les ateliers à la grande époque :

5 juillet 2017 à Saint-Jean

Publié :   10 juillet 2017

(Merci à notre correspondant pour les photos et informations !)

Petite vue générale avant de commencer :

LES WAGONS

Ils sont toujours à l’extérieur, le chef ingénieur est occupé à prendre les cotes des bandages des roues.

Les boîtes d’essieux ont été démontées et rassemblées sur palettes à l’intérieur de l’atelier : certaines sont fort abîmées.


Les lames de suspension (sauf celles des bogies) sont hors service, très abîmées, et donc il faudra sans doute tout remplacer.


La LOCO HL 303

Elle est rentrée à l’intérieur de l’atelier (à l’abri), la chaudière est toujours posée sur le châssis.


Des modifications ont été apportées à la grille du foyer, de manière à disposer d’une grille standard.

Les fixations de la chaudière ont été réalisées. On voit très nettement les 4 fixations au niveau du foyer. Les pattes ont été soudées sur le corps de la chaudière et boulonnées sur les équerres de fixation au châssis (3 points de boulonnage chaque fois)

Les CYLINDRES sont rentrés : Posés sur 2 palettes ils attendent d’être remontés sur le châssis.


Dans l’atelier : on retrouve les 2 soutes à eau, terminées et bien enveloppées d’un film protecteur.


La cheminée, posée à côté des cylindres


A d’autres endroits : les bielles et paliers attendent le remontage.

Prochaine opération : Avant tout : aligner les essieux avec les cylindres, remonter les cylindres et pistons, les glissières et l’embiellage ensuite. Et le chantier est déjà au ralenti pour cause de haute saison : tout le personnel est sur le pont pour assurer l’exploitation de la ligne…

8 juin, la chaudière sur son châssis, première rencontre !

Publié :   9 juin 2017
Merci Jean-Claude pour les photos

Comme annoncé, la chaudière est sur le châssis ! Le spectacle est à l’extérieur …au soleil !

Elle ne devrait y rester que quelques jours. Le but est de vérifier que tout est conforme en dimensions, prendre les repères pour la suite : la construction de la boîte à fumée avec les passages des différents tubes. Un soudeur agréé doit venir pour souder les supports de fixation sur la chaudière. On peut déjà voir à 4 endroits des triplets de tubes qui traversent les longerons du châssis, là où la chaudière doit être fixée. On remarque que les trous sont ovales pour permettre le jeu de la dilatation.

La chaudière « rentre » pile poil dans son logement, au millimètre près. David, le Chef de Dépôt, est admiratif du travail des ingénieurs et constructeurs belges de l’époque qui selon lui, avaient déjà une très grande expérience en construction de locomotives : simple, robuste et bien calculé. Il faut voir l’espace qui subsiste entre les pièces : très peu. Très compact.

Autres vues du jour : Le tiroir du régulateur (en Belgique on dit modérateur) :

Les soupapes : il y en a bien 2 : une automatique, et une à réglable

Le dôme de vapeur qui a été déposé :

Les wagons :

Il est 10h30, le premier  train à Vapeur des Cévennes part pour Anduze, Pascal aux commandes. 

31 mai à Saint-Jean …

Publié :   8 juin 2017
Visite de notre correspondant sur place, merci à lui pour toutes les informations….

La chaudière n’est plus très loin de son châssis :

Le système de freinage est remonté complètement.
Les sabots, tringles et timonerie sont en place :

Les 2 manivelles de serrage (celle de gauche, ne pas confondre avec l’inverseur) avec le détail de ce qui se passe en-dessous :

 

Le freinage pneumatique est installé :


Le maitre-cylindre est placé sous la plateforme arrière ; le piston pousse sur un balancier qui pivote sur un axe vertical ; celui-ci est placé sur une plaque soudée au châssis par-dessus et renforcé par une jambe d’appui à mi-hauteur.

Les attelages sont en place, vue de l’intérieur et de l’extérieur  :

Les commandes (et bielles de transmission) du changement de sens de marche, sont en place.


La Chaudière !
Elle trône fièrement sur un wagon plat devant le châssis :

Détails avant : à noter que la boîte à fumée n’est pas encore installée. Elle sera conçue sur place et sur mesure. En attendant cela offre une vue très didactique :


Belle vue du dôme :

Echappement : sur cette machine il y a un échappement à diamètre variable, réglable par deux clapets.

Les axes rouillés ont dû être sciés et extraits (ils seront remplacés) la timonerie de commande est fort corrodée, et elle sera remplacée par du matériel neuf.

Soupapes : posées à côté de la chaudière

Plaques de fixation de la chaudière (en préparation) : Pascal manipule les plaques :

Les wagons arrivés récemment sont à l’extérieur. Les châssis des 2 wagons et des 2 bogies ont été désassemblés, les essieux séparés. Tout a été nettoyé par sablage, et peint à l’antirouille gris

A bientôt !

21 avril 2017 : le retour de la chaudière originale à Thuin…

Publié :   22 avril 2017

Fallait-il laisser cette chaudière en Pologne et récupérer quelques euros en la revendant comme mitraille ? Il y a quelques tonnes tout de même, ou fallait-il se rappeler qu’il s’agit de la chaudière originale, construite à Tubize, et qu’elle représente une valeur didactique certaine… C’est la deuxième solution qui l’a emporté, la chaudière n’étant plus utile à Pila (elle a servi de modèle pour copie point par point) est revenue à Thuin en camion ce vendredi 21, et a été déposée au musée pour être mise en valeur (dès que possible…). Merci à Benjamin pour les photos…

au fond du camion…

Les tubes sont visible côté cheminée

S’agit-il d’humour polonais ?

Engin qui va sans doute faciliter le déchargement… C’est lourd, même vide.

Et voilà, après quelques déménagements l’objet didactique est en place. On cherche volontaires pour quelques couches de vernis

 

7 avril 2017 – visite à Saint-Jean…

Publié :   12 avril 2017
De notre correspondant J-C A. que nous remercions… 

En attendant la chaudière, qui ne va d’ailleurs pas tarder (scoop), on met la touche finale à tout ce qui se trouve « en-dessous » et qui sera moins accessible par la suite. Tout en continuant les accessoires :

Des commandes reconnaissables et prêtes à l’emploi :

Ne demande qu’à rouler…

Vue globale du châssis :

Détail de fixation de la suspension :

Le système de freinage entièrement remis à neuf, avec de nouveaux sabots aussi :

Les soutes en cours de finition :

Et un peu moins glamour mais quand on voit ce qui a été fait de la 303 on se dit que ceci ne peut que bien se terminer, le wagon plat venu de Thuin et chargé des bogies de la remorque A1853 :

 

Saint-Jean le 6 mars 2017…

Publié :   8 mars 2017

Nouvelle visite à la CITEV et bonne nouvelle, le châssis repose sur ses essieux :  (photos PEB)

Mais ce n’est pas tout, petit hommage à ceux qui travaillent sur la machine : Yannick, David et Vincent qui posent devant un matériel bien belge. Le petit wagon plat a été amené par camion, ainsi que les bogies de la 1853 pour remise en état.

Et dans la foulée un deuxième wagon a suivi. Stocké à Thuin depuis longtemps son état méritait que l’on s’y attarde. Il a profité de l’envoi des autres pièces sur un (grand) camion. Notez aussi la différence de taille avec le tender, la rencontre était assez improbable :

Et toujours dans la région, à Ales, une entreprise mécanique se charge de la remise en état des cylindres et pistons. Ici c’est une autre rencontre improbable, la modernité d’une entreprise équipée en numérique pour nos cylindres centenaires :

Les futures chemises :

Dans l’atelier un plan (échelle 1/1) plus que centenaire au-dessus des machines numériques…

Et comme la fixation des cylindres se fait à l’aide de boulons qui ne se trouvent plus dans le commerce, ils sont faits sur mesure :

Et un directeur fier du travail :

18 janvier 2017 à Pila !

Publié :   19 janvier 2017

Encore une visite à notre chaudière en construction à Pila où il fait … froid.

D’abord le contexte, c’est beau, mais c’est loin et froid (et la batterie du téléphone est presque au bout) :

Ensuite petite réunion comme d’habitude avec le café qu’on ne refuse jamais :

Un atelier restera toujours un atelier..

 

Enfin entrons dans le vif du sujet :

Le magnifique travail déjà réalisé :

Et l’alésage en cours pour le placement des entretoises :

Une vue dans le foyer :

La fabrication du dôme avec une machine dans laquelle on ne met pas les doigts :

Ambiance disco dans la corps cylindrique vu du foyer :

Les tubes sont bien arrivés :

La fin de réunion est particulière aussi.

15 janvier 2017 : travaux de remise en état de la 1853

Publié :   18 janvier 2017

Cette belle et très ancienne remorque à bogies est en bon état général mais considérée comme dans un état « statique » (déplaçable). Mais vu qu’elle serait idéale au crochet de la 303, des travaux de remise en état technique sont en cours. Au programme, vérification des essieux, des bogies et pivots, du système de freinage, et contrôle de l’ensemble.

Première étape, un petit levage, pour enlever les bogies et séparer les essieux. Chose faite ce dimanche 15 janvier : (photos Loris D.)

1853repose sur bogies provisoires :

Remarquez la simplicité des bogies d’époque :

Marche-en-Famenne, le 13 janvier 2017

Publié :   15 janvier 2017

Meilleurs voeux à tous.

Première visite de l’année à la menuiserie Lobet à Marche où les 11501 et 1484 sont en cours de rénovation. Premier contact, le travail en cours sur une banquette double. Et petite surprise vicinale, une planche sur deux de l’assise est en chêne, l’autre … en pin. Une alternance qu’il faudra respecter !

La 1484, classe unique, et 3 fois 2 fenêtres.

Détail dans la 1484 :

Et la 11501 avec ses deux classes. Et une petite différence entre les fenêtres de 1ère classe :

Intérieur :

Quelques détails de cette belle remorque aux finitions très travaillées :

Détails de la caisse et du travail effectué :

Le « mobilier » intérieur est en cours de reconstruction et ce sera sans doute l’objet de la prochaine visite…

 

Saint-Jean : 303 et une voie métrique, le 2 décembre 2016

Publié :   5 décembre 2016

(Merci à J-C Andrieu)

Les essieux, dans l’atelier, ne sont plus sur le wagon plat. Au contraire, les voilà au sol, et sur rails. En effet, le personnel de l’atelier a posé un troisième rail pour réaliser une voie métrique, qui sera nécessaire pour les premiers essais de la machine dans quelques mois.

dsc_6937b-copier

dsc_6947b-copier

Les techniciens s’affairent à la reconstruction de la 2ème soute à eau. Elle était en plus mauvais état encore que la première. A part la face supérieure (avec la bouche de remplissage) qui est conservée, toutes les autres tôles sont remplacées.

dsc_6943b-copier

Une nouvelle tôle de fond est en préparation : on peut voir les nouveaux orifices (avec les 4 boulons) qui servent à l’intercommunication des soutes et aussi à la prise d’eau des injecteurs.

dsc_7004b-copier

La première soute est terminée et emmaillotée dans un film plastique en attendant sa repose

dsc_6994b-copier

Le châssis, est rentré dans l’atelier ; Après décapage en octobre, le voilà remis à neuf, entièrement peint en noir.

dsc_6974b-copier

dsc_6966b-copier

Dans l’atelier on peut voir que toutes les pièces pour le remontage des essieux sont présentes : outre les essieux : les boîtes d’essieux complètes,

dsc_6960b-copier

Les étriers de fixation des lames de suspensions ont été refabriqués (les anciens étaient cassés)

dsc_7007b-copier

Les plaques de sous-garde sont en restauration : les orifices des boulons, ovalisés, sont rechargés par soudure puis réalésés sur mesure.

dsc_6989b-copier dsc_6991b-copier dsc_6993b-copier

 

Dans le hangar voisin, où sont garées toutes les locos de la CITEV , on peut voir un wagon plat portant de nombreuses pièces détachées de la HL 303, en attente de remontage.

dsc_7010b-copier dsc_7012b-copier

Ce 23 novembre 2016 à Pila !

Publié :   23 novembre 2016

Nouvelle réunion pour la chaudière.

Pour la réunion il faut un beau dossier :

img_0441

Un bon café (du vrai jus de chaudière) :

img_0440

Et les plans ! La réunion peut commencer.

img_0460

Et du côté de l’atelier :

Le corps cylindrique avec la boîte à feu

img_0443

img_0444

Les tirants de la boîte à feu :

img_0449

Préparation du forage pour les entretoises :

img_0454

Et forage, sans sourire pour ne pas dévier :

img_0504

img_0497

Enfin le cadre du foyer :

img_0494

 

2 novembre 2016, un peu d’anatomie à Saint-Jean

Publié :   3 novembre 2016

Nouvelle visite de l’équipe ASVi à Saint-Jean et voici quelques détails anatomiques intéressants qui montrent la progression de la rénovation. Photos PEB. 

D’abord des lames neuves mais aussi les anciennes, cassées :

img_0013-lames-ressort

Ensuite les brides … cassées :

img_0014-brides-cssees

Les plaques de sous-garde montrent un peu de fatigue, mais surtout, encore et toujours, le numéro de véhicule SNCV, et le numéro de constructeur (pour mémoire 704) :

img_0018-sous-garde-fatiguees

img_0019-sous-garde-fatiguees

Glissières rectifiées :

img_0022-glissiere-rectifiees

Révision des boîtes et nouvelle étoupe :

img_0027-reparation-boite  img_0039-reparation-boite-et-nouv-presse-etou     img_0032-reparation-boite-et-nouv-presse-etou img_0031-reparation-boite img_0030-reparation-boite

Les boîtes révisées :

img_0025-reparation-boite

img_0024-reparation-boite-et-nouv-presse-etou

Bandages rectifiés, boîtes, …   :

img_0048-rectification

img_0050-rectification

Toutes les nouvelles ne sont pas excellentes, un piston est tordu (c’est écrit dessus, facile) et corrodé… Sans surprise il s’agit du piston pour lequel un segment était cassé. Et toujours sans surprise, il s’agit bien du piston qui se trouve du côté du cylindre dont l’usure est plus forte. Résultat des courses, vu la déformation, il sera sans doute nécessaire de s’offrir un nouveau piston, et tant qu’à faire, on en prendra deux, et on fera l’alésage des cylindres :

img_0055-piston-tordu

piston-fissure

Travaux aux bacs de charbon et eau :

img_0061-bacs img_0060-bacs

img_0059-bacs

Détails des bielles et des marquages :

img_0053-bielles-et-marquages img_0052-bielles-et-marquages

N’oubliez pas que la rénovation a un prix…. Un petit passage par la page « contribuer » pour nous aider ?

 

Saint-Jean … 21 octobre, visite d’automne.

Publié :   23 octobre 2016

Le châssis a été déplacé sur une autre voie et débarrassé de la bâche de protection. Le révélateur (blanc) ayant révélé … quelques faiblesses, il faut décaper à nouveau certaines parties du châssis. Un autre traitement décapant sera appliqué ensuite, avant de l’enduire à nouveau avec un apprêt approprié.

dsc_6498b-copier

La soute gauche (eau et charbon) est en reconstruction ; de nouvelles tôles ont été soudées sur la face intérieure. Ceci n’est pas sans peine, car le squelette des vieilles cornières se déforme sous les tensions. Il faut redresser (chauffer au chalumeau et ajuster à la masse) puis ressouder.

dsc_6536b-copier dsc_6537b-copier

Au niveau des essieux : les travaux d’ajustement se poursuivent : les boîtes à essieux sont en cours de placement.

dsc_6523b-copier dsc_6535b-copier
Il en est de même pour les bielles. On attend de recevoir les nouveaux coussinets en fabrication à Alès. L’ajustage se fait à St Jean :

dsc_6520b-copier
Les glissières sont de retour : elles ont été allésées. Pas de recharge, sauf à quelques endroits où des trous s’étaient formés.

dsc_6548b-copier

Le compresseur est en cours de reconditionnement. L’atelier en a acquis deux, identiques ; ceci a permis de récupérer les meilleures pièces pour recomposer un appareil complet :

dsc_6546b-copier

La robinetterie est en reconditionnement :

dsc_6560b-copier

Merci à J-C Andrieu !

4 octobre 2016 à Saint-Jean

Publié :   6 octobre 2016

(Merci à J-C Andrieu)

Travaux aux soutes

Le châssis attend dehors la poursuite des opérations. Toujours en bonne compagnie et sous le soleil du sud….

dsc_6388b-copier

Et pendant ce temps ce sont les soutes qui subissent une sérieuse cure de jouvence. En effet seules les tôles supérieures et extérieures seront conservées, les autres remplacées (intérieures et inférieures) :

dsc_6394b-copierdsc_6457b-copier

Le bas des soutes et certaines tôles sont irrécupérables :

dsc_6455b-copier

Et une vue en cours de traitement :

dsc_6413b-copier

Les essieux sont revenus

Après un long séjour en Allemagne les essieux sont de retour, et semblent comme neufs ! Sur les trois essieux, deux étaient en bon état, et le troisième présentait une belle déformation et usure anormale, probablement suite à incident (déraillement ?) pendant sa vie active. Cet essieu a nécessité plus de travail mais aussi l’utilisation d’un bandage neuf.

dsc_6414b-copier dsc_6421b-copier

Mais de nombreux éléments sont parfaitement authentiques :

dsc_6463b-copier

dsc_6476b-copier

Petit rappel : une vue des essieux avant leur rénovation :

IMG_5069