Publié :   3 février 2018

Visite à Saint-Jean et les choses avancent bien ! Le remontage continue et même si ça semble lent, c’est en (très) bonne voie, mais évidemment c’est un rien plus compliqué qu’une armoire suédoise.

D’abord un oeil sur les conditions… Si le climat belge est plutôt déprimant, le soleil est présent mais les températures dans les Cévennes ne sont pas encore très douces…

Ensuite allons droit au but, voici l’état général de la machine ce jour:

Entrons un peu dans les détails, vue (de près) d’un injecteur :

Et ces injecteurs (d’origine) sont frappés d’une marque qui nous est (pour l’instant) inconnue (Scubré & G(?)erayer) :

Modif du 4/2/2018 : Robinetterie Soubre & Berryer (Liège), merci au connaisseur : 

(Source : http://www.contemporanea.be/nl/article/2017-3-archieven-kort-chst  )

La pose de l’enveloppe de la chaudière est en cours (par Yannick et Pascal) :

La cloche du dôme est posée (grâce au marteau et à la petite poupée russe sans doute) :

Une première bielle est placée, et bonne nouvelle, la course du piston est correcte :

Sur cette machine la totalité des pièces sont marquées !  :

Pour mémoire, 704 = numéro du constructeur, 303 = numéro SNCV. Et la règle a été respectée sur les pièces qui ont été reconstituées. Ici un ensemble de pièces, toutes marquées, regardez le gros écrou au milieu de la photo.

Le poste de conduite est de plus en plus rempli :

Soutes à eau en attente de remontage :

Remarquez la commande pour la purge sur celle de droite (côté intérieur) :

Le compresseur est raccordé au circuit d’air:

Les graisseurs (visiblement pas encore remontés sur la machine) :

Et à l’extérieur :

Le wagon est en cours de rénovation, des profilés sont déjà remplacés. Et il a repris ses couleurs (pour mémoire la couche blanche précédente était un révélateur) :

Notez que le wagon est provisoirement à voie normale (et à bogies)  🙂

Et puis il y a les inclassables :

Et ceci :

La prochaine visite devrait avoir lieu début mars (le mois de février est assez court en général).