loc844
La Bicabine est une locomotive à vapeur conventionnelle, comme celle des “grands” chemins de fer, mais habillée spécifiquement pour pouvoir circuler aussi bien en site réservé que dans un environnement urbain. Elle était en effet utilisée sur des sites spécifiques, réservés aux trains, mais on pouvait la retrouver en pleine rue, en ville, ou dans la traversée  d’un village. Cette nécessité, propre aux petits trains, aussi appelés secondaires, complique les manœuvres ou les approches. Dès lors, comme son nom l’indique, elle dispose de deux cabines et peut donc être conduite depuis les deux côtés. Le conducteur du train pouvant se positionner là où la vue sera la meilleure. Par contre, le foyer ne se trouve que d’un seul côté, le chauffeur restera donc toujours du côté du foyer (côté opposé à la cheminée).

HLVdemoHLV SNCV NMVB 303
Image d’usine de la 303 en version d’origine (cabine ouverte) et une superposition permet de voir ce qu’est une machine “classique” par rapport à une bicabine. In Fine, une bicabine est une machine classique avec une plateforme devant… 

De plus le bas de caisse de la machine est couvert de jupes pour protéger les mécanismes des roues (les bielles), ceci afin de préserver ce qui peut l’être en cas de collision avec un tiers. Et ces mêmes jupes protègent aussi des dégagements de vapeur (par définition – assez chauds) et évitent de brûler ceux qui se promèneraient trop près du véhicule…

HLV SNCV NMVB 308HLV SNCV NMVB 301
Bicabine jupes fermées et jupes ouvertes. Notez qu’elles ont rapidement été dotées de paravents (comme sur la photo jupes fermées), afin de protéger un rien mieux le personnel de conduite. Mais entre la chaleur du foyer et l’exposition au vent en hiver, on peut imaginer que les conditions de travail étaient difficiles pendant certaines saisons…

Photo Ministère travaux publics

Le tram train en pleine ville ici à Schaerbeek – Photo Ministère des travaux publics