Publié :   8 juin 2017
Visite de notre correspondant sur place, merci à lui pour toutes les informations….

La chaudière n’est plus très loin de son châssis :

Le système de freinage est remonté complètement.
Les sabots, tringles et timonerie sont en place :

Les 2 manivelles de serrage (celle de gauche, ne pas confondre avec l’inverseur) avec le détail de ce qui se passe en-dessous :

 

Le freinage pneumatique est installé :


Le maitre-cylindre est placé sous la plateforme arrière ; le piston pousse sur un balancier qui pivote sur un axe vertical ; celui-ci est placé sur une plaque soudée au châssis par-dessus et renforcé par une jambe d’appui à mi-hauteur.

Les attelages sont en place, vue de l’intérieur et de l’extérieur  :

Les commandes (et bielles de transmission) du changement de sens de marche, sont en place.


La Chaudière !
Elle trône fièrement sur un wagon plat devant le châssis :

Détails avant : à noter que la boîte à fumée n’est pas encore installée. Elle sera conçue sur place et sur mesure. En attendant cela offre une vue très didactique :


Belle vue du dôme :

Echappement : sur cette machine il y a un échappement à diamètre variable, réglable par deux clapets.

Les axes rouillés ont dû être sciés et extraits (ils seront remplacés) la timonerie de commande est fort corrodée, et elle sera remplacée par du matériel neuf.

Soupapes : posées à côté de la chaudière

Plaques de fixation de la chaudière (en préparation) : Pascal manipule les plaques :

Les wagons arrivés récemment sont à l’extérieur. Les châssis des 2 wagons et des 2 bogies ont été désassemblés, les essieux séparés. Tout a été nettoyé par sablage, et peint à l’antirouille gris

A bientôt !