Calendrier

< juin 2022 >
lun mar mer jeu ven sam dim
    1 2 3 4 5Circulation 303 à 13:00
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Pour être tenu au courant :

Pour recevoir nos mises à jour par email, c'est facile, c'est ici ! Indiquez vos nom et prénom (facultatif) dans le champ ci-dessous. Puis votre email dans le deuxième champ (obligatoire).
Loading

Aider pour le financement des travaux

Vous pouvez contribuer en faisant un don immédiatement par Carte de Crédit ou Paypal en suivant le lien ci-dessous

La 303 à Saint-Jean le 5 juin 2018  Cela commence à ressembler à une locomotive 

La 303 est à l’entrée de l’atelier, et 4 à 5 personnes s’activent autour.

La toiture est en place : c’est la partie la plus visible. Deux techniciens terminent la peinture (noire) à renfort de coups de pinceau ou de rouleau. Du coup l’aspect général s’en trouve profondément modifié. Les volets latéraux (jupes) sont repeints en peinture de base et s’alignent entre les locos du TVC

L’embiellage a été reposé et la distribution est presque terminée.

 

A l’atelier voisin, la magnifique coiffe en laiton du dôme vapeur va être nettoyée et polie avant repose.

Le chapeau de la cheminée doit être reposé , il attend au sol à côté.

Sur le sol à l’extérieur on retrouve les armatures qui servent à attacher les volets en position fermée. On a enlevé la partie abîmée pour remplacement.

Merci à Jean-Claude.

Et pendant ce temps en Famenne  :

Les deux châssis pour nos remorques sont en cours de finition dans une petite entreprise métallurgique. Et ils sont déjà en route vers un atelier de traitement (du métal) . Il ne restera alors … qu’à les glisser sous les caisses. Ci-dessous un châssis vapeur déjà retapé et prêt à partir. Celui-ci était encore relativement complet et le travail a consisté en un renforcement global, la réparation des trous de rouille, la mise en place d’équerres et le remontage et la vérification de tous les organes (traction, choc et freinage).

L’autre châssis a été créé en “mélangeant” deux châssis existants. En effet, trop incomplet, modifié pour devenir un wagon, il a fallu revoir énormément d’éléments. Ainsi la suspension a été reprise d’un autre châssis, les plaques de garde ont été corrigées, les essieux changés et toute la partie freinage et traction a été refaite toujours sur base de pièces provenant d’un autre châssis qui était aussi en mauvais état (mais plus complet). Enfin les “triangles” latéraux supportant la caisse ont été reconstitués.

Après traitement les châssis seront envoyés à la menuiserie pour assemblage final avec les caisses.

Avez-vous déjà fait un don ?