Publié :   1 octobre 2017

Quelques vues des remorques dont la reconstruction de la caisse s’achève doucement à Marche. La partie structurelle touche à sa fin, les fenêtres sont reconstituées (mais pas encore placées) et la suite du travail portera sur la reconstitution des portes manquantes. Comme pour les banquettes, le plus grand nombre possible d’éléments sera repris sur des pièces originales (en mauvais état ou ne correspondant pas exactement) provenant des stocks de pièces amassés depuis des années. Les photos sont prises à l’occasion d’une petite visite destinée à traiter le bois avant les phases suivantes qui vont rendre certaines parties inaccessibles.

A Marche, la 1484, beaucoup d’éléments originaux ont été conservés :

Intérieur de la A1484, notez les sièges reconstitués à l’identique avec en alternance deux essences de bois différentes :

Vue de la A1484 après application de l’élixir anti-pourrissement …

La remorque mixte (deux classes) A11501 , avec la première classe à l’avant plan :

Détail des banquettes de 2ème classe, avec à gauche une banquette avec une grande partie du bois qui est d’époque, alors que la banquette à droite est quasi entièrement reconstituée, mais les éléments extérieurs sont bien des originaux, d’époque donc…

Vue de la première classe  :

De l’extérieur, ce que l’on ne verra plus lorsque les tôles auront été replacées : le “clapet” qui permet d’accéder depuis l’intérieur de la voiture dans le bas des parois pour retrouver tous les objets perdus, on voit aussi à gauche et à droite un élément en caoutchouc qui doit recevoir la fenêtre lorsqu’elle descend (les éléments originaux étaient en cuir)sans la fracasser, et dans la poutre inférieure on peut distinguer le petit orifice en cuivre destiné à récolter l’eau et l’évacuer…

Quelques vues supplémentaires de la visite de Saint-Jean (merci JC Andrieu pour les informations et les vues) :

La loco HL 303 est à l’extérieur sous le portique : cela permet de positionner la chaudière sur le châssis.

Les cylindres ont été replacés sur le châssis, sans être définitivement fixés.

La boîte à fumée doit être construite (la tôle de devant est sur une palette dehors) de manière précise, en tenant compte de la position exacte du compresseur (à l’avant gauche de la chaudière) .

Dans l’atelier :

Plusieurs palettes sont alignées. Elles portent toutes des pièces pour la HL303, prêtes pour le remontage. On note particulièrement les nouveaux pistons bien brillants à côté des anciens. Les flasques des cylindres. Les éléments de l’échappement, la cheminée bien corrodée à l’intérieur, ce pourquoi, une virole est prête à côté pour la remettre à neuf, et bien d’autres pièces.

Cheminée(s) :

A l’extérieur quelques photos des fixations : chaudière (maintenant peintes en noir) et des cylindres avec de tout nouveaux boulons pas tous remis et pas encore serrés : c’est juste pour voir.

Paul Emile et Pascal discutent des bogies qui doivent être restaurés.

 

un avant-goût de conduite ?

Et photo de famille :