Tag Archives: châssis

La 303 à Saint-Jean le 5 juin 2018  Cela commence à ressembler à une locomotive 

Publié :   6 juin 2018

La 303 est à l’entrée de l’atelier, et 4 à 5 personnes s’activent autour.

La toiture est en place : c’est la partie la plus visible. Deux techniciens terminent la peinture (noire) à renfort de coups de pinceau ou de rouleau. Du coup l’aspect général s’en trouve profondément modifié. Les volets latéraux (jupes) sont repeints en peinture de base et s’alignent entre les locos du TVC

L’embiellage a été reposé et la distribution est presque terminée.

 

A l’atelier voisin, la magnifique coiffe en laiton du dôme vapeur va être nettoyée et polie avant repose.

Le chapeau de la cheminée doit être reposé , il attend au sol à côté.

Sur le sol à l’extérieur on retrouve les armatures qui servent à attacher les volets en position fermée. On a enlevé la partie abîmée pour remplacement.

Merci à Jean-Claude.

Et pendant ce temps en Famenne  :

Les deux châssis pour nos remorques sont en cours de finition dans une petite entreprise métallurgique. Et ils sont déjà en route vers un atelier de traitement (du métal) . Il ne restera alors … qu’à les glisser sous les caisses. Ci-dessous un châssis vapeur déjà retapé et prêt à partir. Celui-ci était encore relativement complet et le travail a consisté en un renforcement global, la réparation des trous de rouille, la mise en place d’équerres et le remontage et la vérification de tous les organes (traction, choc et freinage).

L’autre châssis a été créé en “mélangeant” deux châssis existants. En effet, trop incomplet, modifié pour devenir un wagon, il a fallu revoir énormément d’éléments. Ainsi la suspension a été reprise d’un autre châssis, les plaques de garde ont été corrigées, les essieux changés et toute la partie freinage et traction a été refaite toujours sur base de pièces provenant d’un autre châssis qui était aussi en mauvais état (mais plus complet). Enfin les “triangles” latéraux supportant la caisse ont été reconstitués.

Après traitement les châssis seront envoyés à la menuiserie pour assemblage final avec les caisses.

Avez-vous déjà fait un don ? 

24 mai 2018 – Le wagon A7089 et les bogies de la A1853 sont de retour à Thuin

Publié :   24 mai 2018

Tout est dans le titre, la bonne nouvelle du jour : le wagon plat A7089 et les bogies sont de retour à Thuin. Les bogies entièrement remis à neuf sont à replacer sous la A1853, tandis que le wagon devra recevoir une couleur vicinale. Pas trop difficile normalement. Deux véhicules en plus dans la liste “en état”.

Au passage une petite vue de ce qu’on pourra faire avec le retour de la machine : ici une carte postale sur la ligne Marbehan Sainte-Cécile, la ligne passait entre les villages de Izel et Moyen .

20 mars 2018 à Saint-Jean

Publié :   24 mars 2018

Quelques nouvelles alors que le soleil arrive (enfin) sur nos régions, voici quelques vues (encore plus) ensoleillées de Saint-Jean où le remontage continue. Merci à Jean-Claude pour ces vues.

D’abord l’ensemble :

Beaucoup de changements depuis la dernière visite, la pompe à air installée sur la boite à fumée terminée :


Le circuit de frein pneumatique : le réservoir est en place sous le plancher arrière, et un robinet de frein est installé à l’avant.


Les bielles motrices sont placées, ainsi que tout le système moteur : pistons, glissières. Les autres bielles ce sera pour plus tard.


Côté foyer avec les tubes en cuivre, les nouveaux niveaux d’eau, le levier du modérateur (régulateur)


Le dôme est enlevé : quelques réglages à faire au tiroir du régulateur.


A côté, voilà un wagon en rénovation : le plancher est tout neuf.


A l’extérieur, les bogies de la A1853 sont sur la cour, repeints à neuf, ainsi qu’un essieu qui a l’air bien seul sur sa voie métrique.


Voie métrique maintenant opérationnelle : les rails sont fixés sur une cinquantaine de mètres de voie à trois files de rails.


Sur la voie voisine : les superstructures de la HL303 attendent, ainsi que un autre wagon plat d’origine inconnue.


Pendant ce temps, les techniciens du TVC s’activent pour la reprise de l’exploitation qui commence à Pâques. La Krupp est en chauffe et en tests.

Encore une découverte : un prototype de « Vélorail » au fond de l’atelier :

Dans l’atelier voisin, des machines-outils, récemment aménagé, on retrouve les essieux des wagons SNCV avec les boîtes d’essieux en cours de remontage.

 

2 février 2018, le remontage continue à Saint-Jean

Publié :   3 février 2018

Visite à Saint-Jean et les choses avancent bien ! Le remontage continue et même si ça semble lent, c’est en (très) bonne voie, mais évidemment c’est un rien plus compliqué qu’une armoire suédoise.

D’abord un oeil sur les conditions… Si le climat belge est plutôt déprimant, le soleil est présent mais les températures dans les Cévennes ne sont pas encore très douces…

Ensuite allons droit au but, voici l’état général de la machine ce jour:

Entrons un peu dans les détails, vue (de près) d’un injecteur :

Et ces injecteurs (d’origine) sont frappés d’une marque qui nous est (pour l’instant) inconnue (Scubré & G(?)erayer) :

Modif du 4/2/2018 : Robinetterie Soubre & Berryer (Liège), merci au connaisseur : 

(Source : http://www.contemporanea.be/nl/article/2017-3-archieven-kort-chst  )

La pose de l’enveloppe de la chaudière est en cours (par Yannick et Pascal) :

La cloche du dôme est posée (grâce au marteau et à la petite poupée russe sans doute) :

Une première bielle est placée, et bonne nouvelle, la course du piston est correcte :

Sur cette machine la totalité des pièces sont marquées !  :

Pour mémoire, 704 = numéro du constructeur, 303 = numéro SNCV. Et la règle a été respectée sur les pièces qui ont été reconstituées. Ici un ensemble de pièces, toutes marquées, regardez le gros écrou au milieu de la photo.

Le poste de conduite est de plus en plus rempli :

Soutes à eau en attente de remontage :

Remarquez la commande pour la purge sur celle de droite (côté intérieur) :

Le compresseur est raccordé au circuit d’air:

Les graisseurs (visiblement pas encore remontés sur la machine) :

Et à l’extérieur :

Le wagon est en cours de rénovation, des profilés sont déjà remplacés. Et il a repris ses couleurs (pour mémoire la couche blanche précédente était un révélateur) :

Notez que le wagon est provisoirement à voie normale (et à bogies)  🙂

Et puis il y a les inclassables :

Et ceci :

La prochaine visite devrait avoir lieu début mars (le mois de février est assez court en général).

 

Saint-Jean le 4 décembre, le LEGO géant.

Publié :   6 décembre 2017

Visite à l’atelier de Saint Jean-du-Gard, ce 4 décembre avec David et Yannick.
La HL 303 est là aussi (heureusement), à l’entrée de l’atelier. Les travaux ont avancé. Comme le dit David : c’est un « LEGO » (ndlr : géant). Vue d’ensemble :

CHAUDIERE :

La boîte à fumée est reconstruite et en place, les anciennes portes sont replacées à l’avant. Il reste quelques soudures à terminer.


Les tubes de livrance sont en place, pas fixés définitivement : leur placement ne fut pas une affaire aisée, vu les ajustements à réaliser à cause de la nouvelle chaudière :


L’échappement est placé à l’intérieur avec le système de réglage et sa tringlerie :


La sortie doit encore être découpée dans la tôle supérieure :


La cheminée n’est pas encore terminée : il faut remplacer le tube intérieur ;

Sur le dessus, on peut voir le régulateur replacé dans le dôme de vapeur, ainsi que les tringles et leviers de commande.

Petite curiosité :

MOTEUR
Les cylindres sont reposés avec les pistons.


Les capots de la boîte à tiroir sont posés sans être serrés :


Pas encore de bielles , c’est la prochaine étape.

Et quelques vues juste parce que c’est beau !

Les premiers essais de chauffe sont prévus avant le prochain printemps. D’ici-là vous aurez peut-être l’occasion de faire un petit don !

Merci Jean-Claude pour les photos et les informations

Saint-Jean le 9 novembre : Remontage !

Publié :   11 novembre 2017

La phase qui fait plaisir … le remontage.

Tous les éléments qui ont été rénovés séparément, ou reconstitués, vont maintenant retourner vers le châssis pour retrouver leur place dans cette grande mécanique. Quelques vues du jour :

Remontage du régulateur :

Le cendrier :

  

Blocs cylindres et pistons :

Boîte à fumée et échappement variable :

Et pour l’ambiance :

Le chantier doit s’achever en 2018. D’ici là il y aura encore des surprises, et tout se paie. Ce chantier est possible grâce à vos dons, rejoignez ceux qui nous soutiennent pour nous aider à terminer ce travail, visitez la page pour voir comment contribuer dès maintenant (tout don, aussi petit qu’il soit, est bienvenu) .

21 septembre 2017 , visite à Saint-Jean !

Publié :   22 septembre 2017

L’été se termine, les travaux reprennent. Petite visite d’une délégation ASVi pour prendre la température à Saint-Jean. Merci Laurent pour les photos. Pendant la pause estivale les sous-traitants ne se sont pas arrêtés et voici le résultat : des nouveaux pistons, des cylindres et des tiroirs comme neufs …

La chaudière est maintenant bien accrochée à son châssis :

Vous avez toujours rêvé de regarder dans le foyer ? Cette photo est faite pour vous :

Une partie de la grille est déjà présente et le dôme doit encore être un peu repris…

 

Colonne d’échappement réglable prête pour le remontage :

Des soupapes et un compresseur, tout est déjà fonctionnel :

Et un dôme qui ne demande qu’à venir se positionner sur la chaudière, et juste derrière une partie des pièces de suspension et bielles :

Enfin une petite vidéo pas très impressionnante (le seule mouvement visible se trouve entre les deux cylindres) mais si vous avez le son, vous entendrez que c’est le bon (son) !

Et parlant de son en voici un autre auquel il faudra s’habituer même si cela n’a pas encore l’air parfaitement au point :

5 juillet 2017 à Saint-Jean

Publié :   10 juillet 2017

(Merci à notre correspondant pour les photos et informations !)

Petite vue générale avant de commencer :

LES WAGONS

Ils sont toujours à l’extérieur, le chef ingénieur est occupé à prendre les cotes des bandages des roues.

Les boîtes d’essieux ont été démontées et rassemblées sur palettes à l’intérieur de l’atelier : certaines sont fort abîmées.


Les lames de suspension (sauf celles des bogies) sont hors service, très abîmées, et donc il faudra sans doute tout remplacer.


La LOCO HL 303

Elle est rentrée à l’intérieur de l’atelier (à l’abri), la chaudière est toujours posée sur le châssis.


Des modifications ont été apportées à la grille du foyer, de manière à disposer d’une grille standard.

Les fixations de la chaudière ont été réalisées. On voit très nettement les 4 fixations au niveau du foyer. Les pattes ont été soudées sur le corps de la chaudière et boulonnées sur les équerres de fixation au châssis (3 points de boulonnage chaque fois)

Les CYLINDRES sont rentrés : Posés sur 2 palettes ils attendent d’être remontés sur le châssis.


Dans l’atelier : on retrouve les 2 soutes à eau, terminées et bien enveloppées d’un film protecteur.


La cheminée, posée à côté des cylindres


A d’autres endroits : les bielles et paliers attendent le remontage.

Prochaine opération : Avant tout : aligner les essieux avec les cylindres, remonter les cylindres et pistons, les glissières et l’embiellage ensuite. Et le chantier est déjà au ralenti pour cause de haute saison : tout le personnel est sur le pont pour assurer l’exploitation de la ligne…

8 juin, la chaudière sur son châssis, première rencontre !

Publié :   9 juin 2017
Merci Jean-Claude pour les photos

Comme annoncé, la chaudière est sur le châssis ! Le spectacle est à l’extérieur …au soleil !

Elle ne devrait y rester que quelques jours. Le but est de vérifier que tout est conforme en dimensions, prendre les repères pour la suite : la construction de la boîte à fumée avec les passages des différents tubes. Un soudeur agréé doit venir pour souder les supports de fixation sur la chaudière. On peut déjà voir à 4 endroits des triplets de tubes qui traversent les longerons du châssis, là où la chaudière doit être fixée. On remarque que les trous sont ovales pour permettre le jeu de la dilatation.

La chaudière « rentre » pile poil dans son logement, au millimètre près. David, le Chef de Dépôt, est admiratif du travail des ingénieurs et constructeurs belges de l’époque qui selon lui, avaient déjà une très grande expérience en construction de locomotives : simple, robuste et bien calculé. Il faut voir l’espace qui subsiste entre les pièces : très peu. Très compact.

Autres vues du jour : Le tiroir du régulateur (en Belgique on dit modérateur) :

Les soupapes : il y en a bien 2 : une automatique, et une à réglable

Le dôme de vapeur qui a été déposé :

Les wagons :

Il est 10h30, le premier  train à Vapeur des Cévennes part pour Anduze, Pascal aux commandes.