Tag Archives: rénovation

Quelques nouvelles des chantiers

Publié :   29 janvier 2021

Du côté de Marche chez notre menuisier le montage de la première baladeuse a commencé.

Un premier paravent debout
Une des cloisons posée sur le châssis
Remarquez l’utilisation, autant que possible, des pièces originales. Ici pas énormément, mais on aperçoit clairement les pièces d’époque
Et une vue complète, le frein déjà remonté…

Et à Thuin, sur la 303 …

Les machines sont soumises à des contrôles réguliers et stricts qui nécessitent une inspection complète et la dépose de nombreuses pièces. Un travail pour lequel un contorsionniste est clairement avantagé par rapport … aux autres. Il faut se faufiler dans le foyer ou la boîte à fumée. Notez qu’il fait froid (et humide) et que c’est très salissant. Comme job sympa, il y a mieux. Quelques vues de l’équipe en action, tout ça pour permettre les circulations pendant toute une saison sans problèmes (et être en règle). Merci à eux ! (enfin ils ont l’air d’aimer ça)

Et bonne nouvelle les contrôles ont donné de très bon résultats.

La neige s’était invitée pendant le travail…
Un endroit sympa pour passer l’après-midi ?
On a de la place pour tout le monde
Avec le masque bien entendu. On est plus à un inconvénient près dans ce genre d’endroits
Ceci n’est pas une tortue métallique mais juste une position de travail
Notez qu’avant chaque opération on peut s’entraîner sur un modèle réduit…

Plus sérieusement, la dernière photo est un modèle réduit qui a été légué à l’association et qui est (lui-aussi) en entretien. Il sera exposé au musée et illustre merveilleusement la mécanique qui est invisible sur la “vraie” 303.

Les châssis des baladeuses A.8821 et A.8861 sont de retour

Publié :   6 janvier 2021

Le remontage va pouvoir commencer !

Prévu en fin d’année 2020 (la maudite) , le retour n’aura finalement eu que très peu de retard. Les deux châssis sont arrivés sur camion à Marche, en provenance de la CITEV à Saint-Jean-du-Gard, pour le remontage des boiseries. Ci-dessous quelques vues de ces pièces rénovées. Le résultat est magnifique même si ce ne sont pas des objets (pour l’instant) photogéniques.

8821 à l’avant-plan et le 8861 à droite derrière
8861 (et des cales jaunes pour le transport – elles seront retirées)
Autre point de vue du 8821
Petit détail qui n’en est pas un… La plaque A.8821 remise en place
Et l’autre , A.8861
Comme neuf !
Avec un cylindre de frein …
Quelques points de vue pour montrer le niveau de finition
Un des tas de pièces de rechange et/ou restes de la remise en état. Tout n’est pas à jeter parce qu’il faudra encore en remettre d’autres en état. Donc soyons prudents. Ne rien jeter !

Et maintenant… Faudra remonter tout cela :

L’équipe qui va s’atteler au remontage, Bastien et Claudy.
Ce puzzle géant avec ici seulement une partie des pièces

Le montage va donc commencer très prochainement car la menuiserie espère terminer avant la “bonne” saison (chez eux) et autant dire que cela sera rapide ! Encore deux véhicules qui pourront passer dans la liste des véhicules remis en état par l’association !

2021

A tous ceux qui nous suivent, cette année 2020 était loin d’être une merveille, n’oubliez pas que vous pouvez nous aider dans ces rénovations. Comme d’habitude nous vous renvoyons vers notre page indiquant les méthodes pour contribuer à l’oeuvre…

Un très grand merci à tous ceux qui parmi vous ont déjà versé soit une cotisation, soit un don à la Fondation.

Bonne année 2021 à tous ! Et à très bientôt pour de nouvelles rénovations !

Châssis de baladeuses à Saint-Jean et un (petit) appel

Publié :   10 décembre 2020

Petite visite à Saint-Jean aux ateliers de la CITEV dans le cadre d’un envoi de pièces… Voici d’abord la A8821 qui est déjà prête à revenir :

8821 s’entraîne au climat belge…
La même 8821 quelques instants plus tard (les journées sont vraiment courtes)

Et la sœur 8861 en cours de remontage :

8861 de face
8861 de profil
Et le détail de la (nouvelle) traverse de tête qui récupère les éléments originaux en cours de montage.

Les baladeuses seront de retour avant la fin de l’année pour retourner en menuiserie où les boiseries sont complètement remises à neuf. Il faudra alors remonter l’ensemble. Ce travail formidable ne serait pas possible sans votre contribution. Ne vous arrêtez pas de lire, vous avez compris que (une fois de plus) nous avons besoin de vous. Ce patrimoine unique est en rénovation et cela coûte. L’année 2020 est une misère du point de vue des rentrées financières pour les raisons bien connues, le musée a été fermé une partie de la saison, la majorité des spéciaux a été annulée, et les journées spéciales limitées. Alors plus que jamais nous comptons sur vous.

Aidez-nous maintenant.

Vous êtes membre ?

Renouvelez votre cotisation. Vous n’êtes pas membre ? C’est le moment de le devenir.

membre ordinaire :

Cotisation annuelle de 30€ depuis la Belgique et 35€ depuis l’étranger

Membre bienfaiteur :

Cotisation annuelle de minimum 50€ pour la Belgique et l’étranger. Il n’y a pas de maximum.

Effectuez un virement bancaire sur le compte suivant :

IBAN : BE 62 0001 3908 4761 BIC : BPOTBEB1

En communication “membre 2021” (avec le numéro si vous êtes déjà membre et en possession de l’information).

Et envoyez nous un e-mail à asvi@asvi.be afin de confirmer votre paiement avec votre nom et votre adresse postale.

Autre moyen de nous aider :

faites un don en suivant les instructions de la page dédié aux dons .

Nous comptons sur vous pour nous aider à remettre en état ce patrimoine vicinal wallon, bruxellois, flamand, belge mais surtout exceptionnel.

Et quelques souvenirs :

Nos baladeuses viennent de là… Han-sur-Lesse, ici la 8812
Deux baladeuses en fin de vie à Grimbergen, à l’arrière du dépôt

En 1ère classe !

Publié :   10 septembre 2020

La rénovation des remorques vapeur continue et la dernière évolution ne laisse (vraiment) pas indifférent. Les photos ci-dessous sont prises dans la A.11501. Petit rappel, retrouvée en cabane de jardin (voire pire) cette remorque en bois a été entièrement refaite en menuiserie, en préservant tout ce qui pouvait l’être.

Conçue dès l’origine comme véhicule mixte (1ère et seconde classe), elle a révélé petit à petit la finesse de ses boiseries. Et voici l’apogée. un travail extraordinaire de reconstitution, dans lequel il a fallu retrouver les matériaux et les couleurs, mais aussi retrouver les dimensions des banquettes pour y remettre les coussins. Car lorsque les différentes classes ont été supprimées, bien entendu le garnissage a disparu et les banquettes ont été “mises à niveau” (pour compenser l’absence de coussins). Des détails qu’il faut retrouver un à un.

Un travail colossal, pas terminé, mais que vous pouvez venir admirer, ainsi que les autres véhicules toujours roulants, pendant les journées du patrimoine ce week-end. Attention, toujours réservation obligatoire sur http://web.asvi.be/formulaire-de-reservation .

Si vous y voyez un air de Titanic, rappelez-vous que cette remorque a été construite en 1908… Et si vous voyez des défauts ce n’est pas terminé, mais surtout, venez nous aider.
Juste pour le plaisir … Son état lorsqu’elle a été récupérée (la 1ère classe est dans le compartiment du fond). En 2011.

Le wagon A.8168 en cours de rénovation

Publié :   23 février 2020

Voici donc le dernier chantier commencé (et déjà bien avancé), la rénovation, quasi reconstruction, du wagon A.8168 , le tribissel , dont la mécanique originale est due à un brevet belge, de Paul Algrain (de La Croyère d’ailleurs) .

Ce système est suffisamment rare et intéressant que pour être rénové et montré dans un musée.

Comme pour la rénovation précédente, un maximum de pièces sont réutilisées. Mais les éléments trop corrodés seront remplacés.

La vue ci-dessous vous montre le wagon à l’envers .

Le même wagon du temps de Schepdael, ici en mai 1962 photographié par Bruno Dedoncker, collection ASVi