Tag Archives: SNCV

Essai des wagons rénovés – vidéos

Publié :   10 mai 2020

Vous avez bien lu précédemment, les wagons sont revenus à Thuin. D’abord retardé par les mesures strictes en France, le convoi a néanmoins pu revenir et livrer ses (encombrants) colis au musée.

Et après réception et application immédiate par le peintre (seul et bien protégé) d’une couche protectrice sur le plancher, les wagons ont été garés à Thuin.

Ensuite afin de les placer correctement quelques manoeuvres ont été faites, l’occasion d’observer le comportement de ce tribissels (à nouveau fonctionnel) sur les voies, et de l’amener en ligne pour un petit essai.

Voici donc quelques images et vidéos, idéales pour ces longues journées de confinement :

Remarquez le comportement des bissels (censés pivoter) et de l’essieu central qui peut se déplacer latéralement

Vous êtes en confinement ? Vous vous ennuyez ? Vous lisez ceci sur un téléphone mobile ? Cette vidéo ci-dessous (verticale) est faite pour vous. Et mettez le son !

Vous êtes en confinement ? Vous vous ennuyez ? Vous lisez ceci sur un grand écran ? Cette vidéo ci-dessous (horizontale) est faite pour vous. N’oubliez pas le son !

A défaut de musée ouvert, nous espérons que vous avez bien profité de ces quelques instants de vicinal.

Vous en voulez encore ? Ci-dessous encore une promenade. Profitez-en c’est gratuit.

Et pour terminer quelques vues du train d’essai

Note non vicinale, remarquez les lilas …
sur l’évitement, le train d’essai
Environnement de rêve

Enfin avant de clôturer, une petite note … financière. Tout ceci est permis grâce aux dons. Merci à ceux qui ont contribué, et merci d’avance à ceux qui vont le faire en cliquant ici et en allant jusqu’au bout ! l’ASVi ne gagne pas beaucoup quand le musée est fermé. Choisissez votre don idéal.

We make a small multilingual reminder as you may know all the renovations are completely private based and done thanks to the donations. It may seem nice but there is a lot more we can do with … a little more money. By giving you can help us going further in this work. If you wnat to make a donation this page in French may help, but you can also contact us.

Les wagons A.8158 et A.8168 sont revenus à Thuin !

Publié :   12 avril 2020

Le confinement généralisé en France avait bloqué le départ de Saint-Jean à la date prévue initialement. Les wagons devaient normalement arriver avant le début de la saison. Mais le virus ayant bouleversé absolument tout ce qui pouvait l’être, il a fallu le temps de réorganiser le transport en fonction de ce qu’on peut faire ou pas…

Les wagons sont donc revenus sur leur terre d’origine le 10 avril et déchargés à Thuin sous un soleil radieux. Et avec les précautions nécessaires pour éviter tous les contacts.

Ces deux véhicules centenaires ont été entièrement rénovés (on peut dire reconstruits lorsque 100% des pièces ont été extraites, traitées et remplacées si nécessaire, et dans ce cas, il y a beaucoup de neuf !).

Bien sur il reste un peu de déco, un peu d’habillage, de traitement, mais voilà deux véhicules supplémentaires qui passeront très prochainement de “en rénovation” à “rénové et roulant” dans la liste du matériel préservé.

Le patrimoine SNCV est en de bonnes mains !

Déchargement des wagons, attention à la perspective…
Le wagon à bogies (à droite) et le surprenant tribissels à gauche
Les wagons sont garés (sous les regards nombreux de la foule)
Test du tribissels capricieux….
Et application immédiate d’une couche protectrice sur le bois, avec évidemment les équipements de sécurité qui s’imposent…

Les wagons A.8158 et A.8168 à Saint-Jean (suite…)

Publié :   12 décembre 2019

Dans le cadre de la reconstitution d’une rame de l’époque vapeur aussi complète que possible (la seule rame vapeur vicinale roulante du pays), voici une autre réalisation qui s’achève : Le wagon à bogies “Diamond” est terminé ! Il est encore à Saint-Jean aux ateliers CITEV et on le retrouve dehors à un endroit un peu inattendu, c’est-à-dire posé sur un wagon plateau (à voie normale, celui-là) et par-dessus on a déposé l’autre wagon à trois essieux….

Ce dernier sera d’ailleurs bientôt pris en charge pour restauration. Mais ce sera une autre paire de manche : en effet, il y a tout un mécanisme de guidage des essieux, plutôt complexe. Le système permet le déplacement latéral de l’essieu central et (théoriquement) une meilleure inscription en courbe… La suite en photos :

De bas en haut : wagon anonyme à voie normale, notre “Diamond” (A.8158), et au sommet le wagon à trois essieux, prochain sur la liste des rénovations.
De loin c’est mieux… On pourrait facilement ajouter un tombereau au-dessus non ?
On reconnait bien le bogie particulier de ce long wagon. Il reste bien entendu quelques détails à terminer, ainsi qu’un peu de marquage vicinal.
En parlant de tombereau, un voici un qui attend encore de meilleurs moments, mais le traitement préventif est déjà fait.
Le siège tout confort du wagon déjà rénové et derrière, le prochain qui y passera. (Merci à Jean-Claude pour les photos ci-dessus)
Voici donc le détail et l’état actuel du “3 essieux”
Si de loin le squelette a l’air “acceptable”, quand on y regarde de trop près c’est autre chose.
Voici donc la matière pour la suite ! Le A.8168 aura bientôt une nouvelle vie.

Petit rappel habituel, l’ASVi rénove ces wagons et cette rame à ses frais et ne peut le faire que par la générosité de tous ceux qui contribuent. L’argent ne fait pas le bonheur mais il accélère les finitions, permet les transports, permet de réaliser certains travaux qui libèrent les bénévoles d’autres tâches… Bref, un petit don ? Suivez les instructions ici

En 1956 à La Roue, un wagon à bogies similaire (notez les différence du côté des bogies), celui derrière est plus ressemblant à celui de l’ASVi
Bastogne, là où le poids du chargement ne semblait faire peur à personne. Un wagon de bois bien chargé.

Même hors saison, les chantiers avancent…

Publié :   11 décembre 2018

N’oublions pas nos deux petite remorques actuellement en cours de rénovation, et de passage en Province de Namur .  Voici 3 vues ce 10 décembre.

Les caisses sont à présent posées sur les châssis. Par contre les balustrades ne sont que déposées provisoirement pour adaptation.

La fin de l’année approche. N’oubliez pas que ces chantiers ont un coût . Vous pouvez habilement transférer une partie de vos impôts vers cette entreprise de rénovation en faisant un don à la Fondation . Tous les renseignements se trouvent ici.

 

La saison 2018 s’achève. Merci à tous.

Publié :   4 novembre 2018

La 303 a effectué le 28 octobre ses derniers trajets de sa première (demie) saison. Une année formidable pour l’association avec cette réussite : avoir remis en service la plus ancienne machine à vapeur vicinale.

Mais ce n’est pas fini. Trois wagons sont encore à Saint-Jean et deux remorques en cours de finition plus près de chez nous. D’ailleurs, les dons sont (toujours) bienvenus et (toujours) déductibles pour ajouter des wagons ou des voitures authentiques aux photos ci-dessous (les puristes auront remarqué une remorque un peu anachronique lors des circulations puisque la A1936 a été incorporée dans la rame pour l’un ou l’autre trajet)

Si la machine a déjà connu son petit succès, la saison 2019 sera la première saison complète de la machine à vapeur. Ce site changera de forme cet hiver pour retracer la chronologie de la rénovation et annoncer les circulations. Le reste des informations se trouve toujours sur www.asvi.be

Merci à Philippe Son pour les vues ci-dessous.

Et merci à JC Andrieu pour les vues suivantes de la nocturne 2018 :

Pendant ce temps sous les jupes :

Et prise d’eau …

Festival 2018 : 130 ans et vaillante

Publié :   16 août 2018
Photos Laurent VDM

Littéralement comme neuve, la 303 tire les 7 wagons de la belle rame marchandises. A l’époque la SNCV avait commandé ces machines pour leur aptitude à tirer des trains lourds et leur fonctionnement “économique” (pour l’époque bien entendu)…

Et une rencontre pas si anachronique … (à part le contexte évidemment)

 

Interlude : Des miniatures …

Publié :   23 juillet 2018

Un amateur de vicinal, et anglais, Robert Petch, qui suit le chantier de la HL303 et de ses remorques, nous fait parvenir ces vues de son jardin et de ses réalisations en miniature, à l’échelle G. On y reconnait parfaitement une copie de la 1853 mais numérotée modestement 1854 car l’auteur affirme qu’elle n’est pas une réplique parfaite. En attendant elle nous semble plutôt réussie ! Bientôt à l’échelle 1/1 à Thuin.