Tag Archives: Thuin

La saison 2018 s’achève. Merci à tous.

Publié :   4 novembre 2018

La 303 a effectué le 28 octobre ses derniers trajets de sa première (demie) saison. Une année formidable pour l’association avec cette réussite : avoir remis en service la plus ancienne machine à vapeur vicinale.

Mais ce n’est pas fini. Trois wagons sont encore à Saint-Jean et deux remorques en cours de finition plus près de chez nous. D’ailleurs, les dons sont (toujours) bienvenus et (toujours) déductibles pour ajouter des wagons ou des voitures authentiques aux photos ci-dessous (les puristes auront remarqué une remorque un peu anachronique lors des circulations puisque la A1936 a été incorporée dans la rame pour l’un ou l’autre trajet)

Si la machine a déjà connu son petit succès, la saison 2019 sera la première saison complète de la machine à vapeur. Ce site changera de forme cet hiver pour retracer la chronologie de la rénovation et annoncer les circulations. Le reste des informations se trouve toujours sur www.asvi.be

Merci à Philippe Son pour les vues ci-dessous.

Festival 2018 : 130 ans et vaillante

Publié :   16 août 2018
Photos Laurent VDM

Littéralement comme neuve, la 303 tire les 7 wagons de la belle rame marchandises. A l’époque la SNCV avait commandé ces machines pour leur aptitude à tirer des trains lourds et leur fonctionnement “économique” (pour l’époque bien entendu)…

Et une rencontre pas si anachronique … (à part le contexte évidemment)

 

29 juillet 2018, essais à Thuin

Publié :   30 juillet 2018

La 303 dont la mise au point avance bien a effectué quelques trajets entre Thuin et Biesme, ainsi que vers la Ville Basse, et … vers le cimetière. Mais là, ça passe pas. Donc le champ d’action de la machine est pour l’instant limité à Biesme et la Ville Basse. Illustration :

A Thuin prête au départ :

Rencontre presque pas anachronique… Techniquement, elles se sont peut-être croisées un jour il y a environ 100 ans (enfin, certaines pièces originales)

Train homogène pour Biesme :

Admirez l’homogénéité quasi non-vicinale :

Petit souci du détail, les briquettes CMN d’époque… :

Vers la Ville Basse

Objectif atteint :

 

Et retour de l’essai vers Lobbes qui aura à peine dépassé le pont du chemin de fer, les bordures de la courbe empêchent le passage de la machine très basse :

Photos Simon S. :

On ira pas plus loin

La peinture des filets et programmée dans quelques jours…

11 juillet 2018 à Thuin, les finitions déjà en cours…

Publié :   22 juillet 2018

A peine arrivée et déjà en cours de peinture. La couleur initiale n’était pas définitive, il s’agissait bien d’une sous-couche, dont la teinte (sympathique et originale) tranchait légèrement et risquait de heurter un peu le monde vicinal. C’était bien entendu prévu, les couches suivantes utilisent les teintes idéales.

Peinture en cours (photos Simon ):

Il manque encore des éléments, blasons, filets, … mais patience…

1116 jours plus tard. De retour à Thuin.

Publié :   6 juillet 2018

Entre la première page de ce site, le 16 juin 2015, date du départ de la machine, et aujourd’hui 6 juillet 2018, il s’est écoulé 1116 jours pour mener à bien la remise en état complète de la machine. Une vue de l’arrivée dans la cour vers 14h00 ce jour :

Juin 2015 :

Juillet 2018 :

2015

2018

La mission n’est évidemment pas complètement terminée. Des couches de peinture doivent être ajoutées, les filets refaits, les matricules apposés, les agrégations doivent être passées, et puis il faut s’habituer à l’engin, bref, il y a encore des dépenses et de quoi s’occuper. Mais elle est là, les impatients peuvent déjà venir la voir à Thuin (froide) les jours d’ouverture. Et puis nous vous tiendrons au courant dès que possible d’un horaire de circulations.

Profitons une fois de plus de ce moment pour remercier tous ceux qui nous soutiennent financièrement. C’est grâce à vous que ce projet touche à sa fin.

 

La 303 reprend la route …

Publié :   5 juillet 2018

Vers de nouvelles aventures.

Une rencontre :

Et la première étape est déjà terminée :

Quelques vues supplémentaires et les conclusions :

La machine fonctionne parfaitement. Remarques minimes sur quelques petites fuites en cabine et bruit de “tape” à voir à l’avant droit . Elle vaporise facilement, consomme peu, roule souplement, échappement bien régulier et agréable à entendre , très nerveuse au démarrage, donc beaucoup de bonheur et des contacts très agréables avec les responsables locaux.

La 303 à Saint-Jean le 5 juin 2018  Cela commence à ressembler à une locomotive 

Publié :   6 juin 2018

La 303 est à l’entrée de l’atelier, et 4 à 5 personnes s’activent autour.

La toiture est en place : c’est la partie la plus visible. Deux techniciens terminent la peinture (noire) à renfort de coups de pinceau ou de rouleau. Du coup l’aspect général s’en trouve profondément modifié. Les volets latéraux (jupes) sont repeints en peinture de base et s’alignent entre les locos du TVC

L’embiellage a été reposé et la distribution est presque terminée.

 

A l’atelier voisin, la magnifique coiffe en laiton du dôme vapeur va être nettoyée et polie avant repose.

Le chapeau de la cheminée doit être reposé , il attend au sol à côté.

Sur le sol à l’extérieur on retrouve les armatures qui servent à attacher les volets en position fermée. On a enlevé la partie abîmée pour remplacement.

Merci à Jean-Claude.

Et pendant ce temps en Famenne  :

Les deux châssis pour nos remorques sont en cours de finition dans une petite entreprise métallurgique. Et ils sont déjà en route vers un atelier de traitement (du métal) . Il ne restera alors … qu’à les glisser sous les caisses. Ci-dessous un châssis vapeur déjà retapé et prêt à partir. Celui-ci était encore relativement complet et le travail a consisté en un renforcement global, la réparation des trous de rouille, la mise en place d’équerres et le remontage et la vérification de tous les organes (traction, choc et freinage).

L’autre châssis a été créé en “mélangeant” deux châssis existants. En effet, trop incomplet, modifié pour devenir un wagon, il a fallu revoir énormément d’éléments. Ainsi la suspension a été reprise d’un autre châssis, les plaques de garde ont été corrigées, les essieux changés et toute la partie freinage et traction a été refaite toujours sur base de pièces provenant d’un autre châssis qui était aussi en mauvais état (mais plus complet). Enfin les “triangles” latéraux supportant la caisse ont été reconstitués.

Après traitement les châssis seront envoyés à la menuiserie pour assemblage final avec les caisses.

Avez-vous déjà fait un don ?