Tag Archives: Vapeur

Quelques nouvelles des chantiers

Publié :   29 janvier 2021

Du côté de Marche chez notre menuisier le montage de la première baladeuse a commencé.

Un premier paravent debout
Une des cloisons posée sur le châssis
Remarquez l’utilisation, autant que possible, des pièces originales. Ici pas énormément, mais on aperçoit clairement les pièces d’époque
Et une vue complète, le frein déjà remonté…

Et à Thuin, sur la 303 …

Les machines sont soumises à des contrôles réguliers et stricts qui nécessitent une inspection complète et la dépose de nombreuses pièces. Un travail pour lequel un contorsionniste est clairement avantagé par rapport … aux autres. Il faut se faufiler dans le foyer ou la boîte à fumée. Notez qu’il fait froid (et humide) et que c’est très salissant. Comme job sympa, il y a mieux. Quelques vues de l’équipe en action, tout ça pour permettre les circulations pendant toute une saison sans problèmes (et être en règle). Merci à eux ! (enfin ils ont l’air d’aimer ça)

Et bonne nouvelle les contrôles ont donné de très bon résultats.

La neige s’était invitée pendant le travail…
Un endroit sympa pour passer l’après-midi ?
On a de la place pour tout le monde
Avec le masque bien entendu. On est plus à un inconvénient près dans ce genre d’endroits
Ceci n’est pas une tortue métallique mais juste une position de travail
Notez qu’avant chaque opération on peut s’entraîner sur un modèle réduit…

Plus sérieusement, la dernière photo est un modèle réduit qui a été légué à l’association et qui est (lui-aussi) en entretien. Il sera exposé au musée et illustre merveilleusement la mécanique qui est invisible sur la “vraie” 303.

Quelques nouvelles, les chantiers avancent (encore et toujours)

Publié :   22 novembre 2020

La fin de saison est tombée à l’eau, merci COVID. C’était (quasi) prévisible mais jusqu’à la dernière minute, on a espéré. Parce que les efforts consentis cette année sont énormes, parce que les bonnes volontés ont travaillé tant que possible pour faire une belle saison, et qui en fait sera certainement une des moins bonnes des dernières années. Ces efforts ne sont pas perdus, bien entendu, et notre situation n’est pas la pire. La mise en valeur de notre patrimoine ne s’arrêtera pas pour autant.

Mais on aurait apprécié un épilogue plus sympa que cette abrupte fin d’année qui laisse tout le monde sur sa faim.

A la nocturne nos visiteurs et amateurs auraient normalement découvert la 9888 presque terminée et magnifiquement restaurée, avec un frein Pieper fonctionnel (assez unique en son genre).

Les deux remorques (A1484 et A11501) sont aussi en phase de finition, avec la mise en place des colonnes de frein, et pourront bientôt former un train aussi beau que celui-ci (mais nous on a la couleur) dans lequel vous reconnaissez certainement la première et la dernière voiture :

1905 – SNCV-NMVB – B-Melreux, Gare – 22/07-1936 – Photo J.A.A.Bosch (Heerlen)

La remorque la plus éloignée comporte trois groupes de deux fenêtres comme la A.1484 , et la dernière (A.1905, contemporaine de la A.11501 mais de construction Tyberchamps – un des noms des Ateliers de Godarville ) très similaire à la A.11501 et l’on distingue la différence de rythme dans les fenêtres, la première classe (à l’arrière du train) disposant d’un espace élargi entre les deux fenêtres (les trumeaux).

Autre vue d’un “petit train vicinal” typique :

Autre petite rame vicinale typique, avec en queue, une remorque mixte à nouveau. Grammont, carte postale ancienne.

Et à Saint-Jean :

Nous avons encore du matériel en chantier, les deux baladeuses sont en cours de rénovation (pas loin de reconstruction) , nous avions donné des nouvelles la dernière fois au mois de juillet (suivez ce lien pour relire) , et depuis les choses ont pas mal avancé :

Voici donc la 8821 (Ateliers Germain 1910) dont le châssis est entièrement reconstruit (comme toujours en récupérant un maximum d’éléments “en état” .

Au passage on constate l’ajout – en cours – d’un cylindre de frein… On remarque aussi la présence de pièces neuves… A un certain point cela n’a plus de sens de sauver un morceau de métal troué …

Et ci-dessous l’autre baladeuse dans une position un peu inconfortable. La A.8861 (Droeshout & Windels)

Candidat suivant pour la rénovation, le châssis de la 8861 (toujours sur le dos)

Et la machine ?

La 303 commence son hivernage afin de la protéger des dégâts éventuels liés au gel mais aussi pour lutter contre toutes les dégradations liées à sa “non-utilisation”, en espérant pouvoir la sortir la saison prochaine le plus possible !

En attendant les magiciens frottent, nettoient, réparent, renouvellent les pièces les plus fragiles… Ci-dessous un exemple de pièce démontée.

Vanne d’extraction en cours de nettoyage et révision
Petit souvenir de la saison … Merci au cinéaste !

L’année s’achève, n’oubliez pas que si le COVID vous a empêché de dépenser l’argent de vos vacances (ou autre), vous pouvez faire un don à la Fondation Roi Baudouin pour aider l’association à continuer son travail de rénovation et mise en valeur du patrimoine ferré des vicinaux.

Tous les dons à la FRB sont déductibles (à partir de 40,00 euros) mais doivent être effectués avant le 31/12 pour compter encore cette année.

D’autres nouvelles suivront avant janvier. Mais à vous tous qui nous lisez, nous vous souhaitons déjà une “bonne” (meilleure) fin d’année et espérons vous voir en 2021 à bord de nos très nombreux véhicules rénovés (grâce à vous) !

15 août 2020 quelques vues

Publié :   27 août 2020

Et si vous avez raté ces moments magiques, la machine roulera encore les 12 et 13 septembre à l’occasion des journées du patrimoine (dont le programme, vous vous en doutez, a été un peu secoué). Les autres trams (électriques, AR, ART) seront bien évidemment aussi de la partie. Merci à Jean-Claude pour les photos.

Faisant partie des rénovations récentes, le wagon A8168 à la Ville Basse (où il arrive maintenant sans dérailler)
Pas encore en ligne mais on voit le bout pour la petite A1484 qui revient de loin !
Même état pour la A11501… qui revient certainement d’encore plus loin. On avance lentement mais surement. Elles pourront bientôt remplacer la A1936 qui se fait discrète dans la rame vapeur…
Classique rame prête à partir vers Biesme
En chauffe …
Lutte inégale …
La rame à Biesme
Ce succès …
Voyeurisme acceptable
Quand notre plus vieille machine rencontre une des plus jeunes motrices… de notre collection. Toute l’histoire vicinale qui s’est déroulée entre ces deux époques est au musée. (même légende pour la photo suivante)
Une dernière sans vapeur… Mais tellement “vicinale de la fin du règne”… Sans doute prise entre Zellik et Asse ? Ou à Lobbes ?

Un Festival et une association ce sont aussi des gens. Donc après les photos “des trams uniquement”, voici les photos de ceux et celles qui ont participé. Hommage rapide et malheureusement non-exhaustif à quelques personnes du “non-Festival 2020” … Bien entendu ceux qui n’y figurent pas ont autant (si pas plus) de mérite… 😉

Marcel Lecion

N’oubliez pas , prochaine circulation, les 12 et 13 septembre…

Circulations des 15 et 16 août

Publié :   16 août 2020

Pas de Festival pour cause de COVID mais nos trams roulent avec réservation et port du masque obligatoire . Vous pourrez y découvrir les deux remorques vapeur presque terminées, la 9888 (de Gand) presque terminée, et nos trams habituels. Mais surtout la vapeur en action, ainsi que les autorails et nos nombreux trams électriques.

Petite exception à notre fil habituel voici quelques vues dont certaines “un peu moins vapeur” …

En accéléré pour vous donner envie de venir voir en vrai
On va moins vite en vrai …
Type S comme Solitaire sur la Sambre
Lobbes 10308
Un peu de chaleur
Vous entendez le bruit de la machine ?
Bruxelloise…
En attente du service suivant …

N’oubliez pas, tout ceci , c’est pour vous et grandement grâce à vous. Une petite visite pour vous et nous faire plaisir. Mais la réservation est obligatoire : http://web.asvi.be/formulaire-de-reservation

Remorques vapeur en peinture et baladeuses en rénovation

Publié :   13 juillet 2020

La saison a (enfin) repris et la machine a pu parcourir la ligne. De ce côté pas de problème, et la distance a été respectée en créant une rame bien longue à l’aide … des véhicules du service électrique. Si le visiteur lambda ne l’a pas vu, notons que c’est ce que l’on essaie d’éviter, en rénovant une rame complète “vapeur” (homogène mais pas trop quand même) comprenant un exemplaire de quasi chaque possibilité de remorque. Et cela permettra aussi à terme aux remorques “électriques” de retourner aux trams électriques (qui en ont aussi besoin). Donc, le chantier des remorques progresse, ci-dessous quelques vues de l’avancement de la pose des filets et matricules sur les deux dernières remorques :

Pose des filets
La A1484 est provisoirement pas jolie avec les masques
Un état déjà beaucoup plus présentable pour la A1484
Et la A11501 a suivi le même traitement

Ces mêmes remorques ont besoin de marchepieds, un élément plutôt pratique. Sur base d’une pièce existante ceux-ci sont en cours de reconstitution :

Un peu de matière première
Et voilà le magnifique travail (riveté à chaud bien sur, comme à l’époque)
Et bien sur pour un marchepied il en faut 2 (des pièces). Donc pour une remorque il faudra 8 pièces. Donc pour nos deux remorques ce sont pas moins de 16 pièces qui ont été reconstituées. Vous pouvez imaginer le prix. Si cela vous tente de sponsoriser ne fut-ce qu’un seizième ou un marchepied complet, ou la totalité, cliquez ici et faites un don (maintenant)

Petit update du 15/07/2020, des photos supplémentaires :

Les filets, c’est un travail de précision….
Comme neuve ….

C’est pas fini, ça bouge à Saint-Jean (CITEV)

Mais oui, quelques filets de peinture et des marchepieds c’est pas assez (et on vous parle même pas des autres travaux “hors rame vapeur” à Thuin. A Saint-Jean le travail continue sur (ce qu’il reste des) les baladeuses (en réalité les châssis). Merci à Jean-Claude qui nous communique régulièrement des vues.

L’un d’entre eux se trouve à l’envers (roues en l’air) sur un wagon plat. L’autre est garé à côté sur le tronçon à voie métrique. Ils ne sont plus en état de première jeunesse. Aux pires endroits, les longerons du châssis sont en dentelle.

Les dessous d’une des baladeuses, sans complexe. Mais la fatigue y est lisible aussi.
La soeur… A l’endroit.
Pas de doute ce sont bien nos véhicules (A8821)
Ce n’est pas la photo qui est à l’envers, c’est le véhicule (A8861)
Provenant tout droit de notre stock stratégique des cylindres pour le système de freinage qui y sera installé
Et pour terminer une “grosse” machine… Pas de jalousie, mais c’est impressionnant. Cette anglaise de 1916 et dont le tender est resté dehors pendant un entretien

Voilà, assez de nouvelles pour le moment. N’oubliez pas que tout cela c’est aussi grâce à vous. Et que le musée est à nouveau ouvert (réservation obligatoire sur web.asvi.be/formulaire-de-reservation et le nombre de visiteurs est limité (mais la limite n’est pas souvent atteinte). La machine sera à nouveau de sortie pour le weekend du 15 août. Et les autres jours profitez aussi des véhicules traditionnels du la SNCV…

Entretien de printemps pour la HL303

Publié :   19 juin 2020

Le début de la saison a été retardé pour cause de COVID, les techniciens CITEV étaient en effet retenus en France. Et vu la reprise imminente des circulations, il fallait faire ces travaux d’entretien annuels (initialement prévus avant la saison). C’est chose faite depuis ce jour, juste à temps pour … la fin du printemps. Cela fait un peu d’activité à l’atelier !

Le tribissels rénové

La HL303 roulera le 5 juillet.

Attention néanmoins, la réservation est obligatoire.

Réservez votre place pour le 5/7/2020 ici

Le nombre de place sera limité .

Les wagons A.8158 et A.8168 à Saint-Jean (suite…)

Publié :   12 décembre 2019

Dans le cadre de la reconstitution d’une rame de l’époque vapeur aussi complète que possible (la seule rame vapeur vicinale roulante du pays), voici une autre réalisation qui s’achève : Le wagon à bogies “Diamond” est terminé ! Il est encore à Saint-Jean aux ateliers CITEV et on le retrouve dehors à un endroit un peu inattendu, c’est-à-dire posé sur un wagon plateau (à voie normale, celui-là) et par-dessus on a déposé l’autre wagon à trois essieux….

Ce dernier sera d’ailleurs bientôt pris en charge pour restauration. Mais ce sera une autre paire de manche : en effet, il y a tout un mécanisme de guidage des essieux, plutôt complexe. Le système permet le déplacement latéral de l’essieu central et (théoriquement) une meilleure inscription en courbe… La suite en photos :

De bas en haut : wagon anonyme à voie normale, notre “Diamond” (A.8158), et au sommet le wagon à trois essieux, prochain sur la liste des rénovations.
De loin c’est mieux… On pourrait facilement ajouter un tombereau au-dessus non ?
On reconnait bien le bogie particulier de ce long wagon. Il reste bien entendu quelques détails à terminer, ainsi qu’un peu de marquage vicinal.
En parlant de tombereau, un voici un qui attend encore de meilleurs moments, mais le traitement préventif est déjà fait.
Le siège tout confort du wagon déjà rénové et derrière, le prochain qui y passera. (Merci à Jean-Claude pour les photos ci-dessus)
Voici donc le détail et l’état actuel du “3 essieux”
Si de loin le squelette a l’air “acceptable”, quand on y regarde de trop près c’est autre chose.
Voici donc la matière pour la suite ! Le A.8168 aura bientôt une nouvelle vie.

Petit rappel habituel, l’ASVi rénove ces wagons et cette rame à ses frais et ne peut le faire que par la générosité de tous ceux qui contribuent. L’argent ne fait pas le bonheur mais il accélère les finitions, permet les transports, permet de réaliser certains travaux qui libèrent les bénévoles d’autres tâches… Bref, un petit don ? Suivez les instructions ici

En 1956 à La Roue, un wagon à bogies similaire (notez les différence du côté des bogies), celui derrière est plus ressemblant à celui de l’ASVi
Bastogne, là où le poids du chargement ne semblait faire peur à personne. Un wagon de bois bien chargé.

Visite à Saint-Jean pour la 303 (28 juin 2019)

Publié :   30 juin 2019

La 303 s’étant offert un petit blouch (comme on dit chez nous – un accroc) au chargement, et vu qu’elle roule depuis un an et que quelques réglages étaient nécessaires, elle a rejoint directement Saint-Jean (la CITEV) après son passage au CFBS. Une (petite) économie de 200 km sur le trajet mais surtout la garantie de réaliser le nécessaire au plus vite.

Notre correspondant local (merci Jean-Claude) n’ayant évidemment pas manqué de nous transmettre les vues, voici donc la 303 de retour à Saint-Jean pour réglages et réparation :

Sur “sa” voie (métrique)

Détail de l’incident :

En bas à droite la jupe est enfoncée
Autre point de vue

HL303 en Baie de Somme

Publié :   19 juin 2019

Pendant le mois de juin, la 303 s’est offert une petite escapade en Baie de Somme. Ce haut lieu de la vapeur touristique et à voie étroite à permis de démontrer les incroyables capacités retrouvées de la machine SNCV rénovée par la CITEV pour le compte de l’ASVi.

Ci-dessous quelques images de ces journées passées près d’autres machines et les traditions locales qui permettent aux vapeurs de “s’affronter” …

La 303 affront au démarrage la Haine-Saint-Pierre, ce sera la seule victoire de notre machine !
Puissant démarrage de Morlay vers Noyelles
Samedi, démarrage de la 303 en même temps que la (petite) Morbihan. N’oubliez pas le son pour visionner…
Samedi, le match de 16h30 contre la 101 Morbihan … Cette fulgurante 303…
Les mêmes à 15h. Peu de chances contre l’incroyable 303
Mais par contre l’autre “belge” (fabrication Haine-Saint-Pierre) nous laisse peu de chances….
Départ de Morlay vers le Crotoy avec la rame dite Bretonne . Admirez la taille de la rame (après la 1ère minute)
La 303 et la rame “Suisse”, pas courte non plus : 6 voitures ex BOB, 1 voiture à 2 essieux et 1 fourgon à bogies.
La rame “SE” : 1 fourgon, 2 voitures bogies SE Somme « Manage »+ 1 voiture PLM Orange Buis les Baronnies+ 1 voiture suisse à essieux + 2 voitures bogies SE Somme vertes « Manage » + 1 voiture suisse à essieux
.. la puissance du démarrage de la 303 !! Avec une rame de 8 voitures dont 5 à bogies .. Extraordinaire !

Au final un bel échange d’expériences, des circulations magnifiques et sans failles (ou presque). Et un petit dégât lors du transport de la machine. En effet suite à un freinage du camion, un bas de jupe a été légèrement plié.

Photo de Christian Scheemaekers – merci Christian
Photo Christian Scheemaekers
Détail de l’atelage – photo Christian Scheemaekers

Mais quel plaisir de voir la machine “dans son élément”. Ceux qui n’ont pas connu la vapeur vicinale authentique (et nous sommes plutôt – et de plus en plus – nombreux) peuvent se rendre compte des capacités de ces machines et des efforts qu’elles effectuaient à l’époque… A très bientôt pour de nouvelles circulations.